Rallye du Maroc/Etape 4 Esteve-Pujol et Balocchi radieux !

Deuxième volet de la double journée 'marathon', la 4ème étape du Rallye du Maroc a proposé un secteur sélectif de 170,86 km aux concurrents toujours en course. Une boucle tracée au départ du bivouac de l’Erg Lihoudi après une nuit passée dans le désert sans bénéficier de la moindre assistance mécanique.



Isidré Esteve-Pujol planté !
Quand Isidré Esteve-Pujol s’est élancé dans la spéciale, c’est les dunes de sable qu’il convoitait. Il voulait savoir si, sur ce genre de terrain, le feeling serait toujours de mise comme c’était le cas à moto.
L’Espagnol raconte : "Je m’y suis planté à une occasion. Pas très longtemps. Au sommet de l’une d’elle, je suis resté suspendu au temps mais très vite avec José-Maria, nous nous en sommes sortis. Une quinzaine de minutes envolées. Cela nous a permis de nous jauger sur ce genre d’incident et de voir comment nous nous en sortions. C’est bon. Je passe et même assez rapidement. J’ai bien roulé sur le caillouteux du début de la spéciale. J’ai bien envoyé. Mon travail maintenant, reprendre confiance, je suis encore dans le doute. Pour attaquer, je me booste, suis encore sur la défensive mais petit à petit je me sens de mieux en mieux !"

Francis Balocchi comme un pro
Après une étape de déception (la 3), Francis Balocchi est parti dans la 4 avec l’envie du bien faire. En se domptant ! En écoutant le BV2 avec lequel il continue son apprentissage, s’apprivoisant à lui !
"Je suis sincèrement content de notre journée. Nous avons fait un boulot à 200%, sans faute dans le sable et 100% concentré. Franck (Maldonado) particulièrement concentré a réalisé une navigation excellente. A tous les deux les honneurs de cette journée et les remerciements à l’équipe des mécaniciens. Quand j’ai vu dans les dunes toutes les voitures plantées, je suis resté extrêmement concentré pour ne pas me retrouver comme eux. Nous sommes passés sans encombre et je ne cache pas, avec une certaine fierté car, je découvre ces terrains sablonneux avec beaucoup d’humilité. Cela m’encourage pour la suite sans m’enflammer pour autant ! Avant et après les dunes, j’ai roulé vite et à fond, dans le domaine du raisonnable tout de même ! Et le résultat que nous obtenons et sans forcer, me pousse à poursuivre le travail entamé en prévision du Dakar. Si, nous continuons de la sorte, la suite nous sourira…"
Durant la spéciale, Francis et Franck ont aperçu Isidre et José-Maria plantés dans le sable. Ils ont vérifié si tout se passait correctement et sans problème, rassurés, ils ont continué leur chevauchée.

Classement de la spéciale
1.Al Attiyah-Baumel (Toyota Hilux), les 170 km en 1h46’28 ; 2. Terranova-Graue (Mini), à 8’46 ; 3. Roma-Haro (Mini), à 9’02… 19. Balocchi-Maldonado (BV2 Sodicars), à 38’00… 22. Esteve Pujol-Villalobos (BV6 Sodicars), à 50’33…

Classement général après 4 étapes disputées
1. Al Attiyah-Baumel (Toyota Hilux), 8h49’08 ; 2. Loeb-Elena (Peugeot 3008 DKR), à 6’42 ; 3. Roma-Haro (Mini), à 23’34… 19. Esteve Pujol-Villalobos (BV6 Sodicars), à 3h01’55… 31. Balocchi-Maldonado (BV2 Sodicars), à 6h44’41…

Marie-France Estenave

Photo : AP PhotoSport - Le BV2 de Balocchi-Maldonado

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site