Maroc : Une étape 2 souriante pour Sodicars mais déroutante…

Initialement prévue sur 388 km pour les autos, la 2ème étape du Rallye du Maroc, tracée en boucle autour d’Erfoud promettait une bataille intense dans toutes les catégories. Malheureusement, des oueds en crue suite aux violentes averses des derniers jours s’avérant infranchissables, la direction de course s’est vue contrainte de neutraliser le secteur sélectif au km 172 (way-point 31) pour les autos et camions, et ce pour d’évidentes raisons de sécurité.

Un coup dans l’eau donc pour les quelques 150 équipages toujours en course qui ont rallié Erfoud en convoi en milieu d’après-midi.

Après ses déboires de la veille, Francis Balocchi est parti en dernière position avec la ferme intention de remonter au classement et d’effectuer des dépassements sans précipitation. "J’ai de suite appliquer un rythme suffisamment rapide et prudent pour espérer faire quelque chose de bien sur cette étape et gommer la colère qui m’a habité ! Quand on nous a arrêtés au niveau du CP1, j’ai de suite compris que le point final de la journée était là ! Nous avons attendu les décisions puis, comme l’ensemble des concurrents autos mais aussi moto et camion, nous avons rebroussé chemin. Nous sommes rentrés au bivouac pour y déposer la voiture et il a fallu tuer le temps jusqu’au dîner. Nous sommes restés avec l’équipe qui venait d’apprendre l’abandon du camion et tentait d’organiser son rapatriement ne pouvant bouger de l’endroit où Jean-Marc, Roger et Jean-Philippe se trouvaient."
La grande fierté de Francis Balocchi et de Franck Maldonado sur le BV2 Sodicars Racing : "Ne pas avoir pris de pénalité pour excès de vitesse. Ce qui prouve que Francis est resté raisonnable durant l’étape, il s’en voit récompensé" a tenu à informé Franck.

Isidre Esteve-Pujol n’a rencontré aucune difficulté au cours de cette mini-spéciale qu’il a vécu de la même manière que les autres. "Tout c’est bien déroulé en ce qui nous concerne. Je pense qu’il était sécuritaire d’entériner la spéciale de la sorte, surtout quand j’entends tout ce qui se raconte sur les bains de boue encaissés par les pilotes et les motos, mon ancienne famille avant mon accident…"

Classement étape 2 – Spéciale
1. Al-Attiyah-Baumel (Royota Hilux), 1h32’51 ; 2. Prokop-Tomanek (Ford), à 4’32 ; 3. Amos-Delaunay (Buggy 2WD), à 5’32… 25. Esteve Pujol-Villalobos (BV6 Sodicars), à 1h06’’19… 28. Balocchi-Maldonado (Buggy Sodicars BV2), à 1h12’24…

Classement général après 2 étapes disputées
1. Loeb-Elena (Peugeot 3008 DKR), 5h33’28 ; 2. Al-Attiyah-Baumel (Toyota Hilux), à 5’02 ; 3. Przygonski-Colsoul (Mini), à 13’08… 22.  Esteve Pujol/Villalobos (BV6 Sodicars), à 2h17’11… 37. Balocchi-Maldonado (Buggy BV2 Sodicars), à 5h27’37…

Marie-France Estenave

Photo : Isidre Este-Pujol et le BV6 Sodicars © RallyZone

 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site