24H off-road Maroc: Paroles de pilotes

Vainqueur de la boucle 1, l'équipe Sodicars s'affiche d'entrée des 24 Heures off-road du Maroc comme la favorite. Avec trois Buggys (deux BV2 et un BV4), la bande à Richard Gonzalez a affolé les chronos au cours de cette première endurance, ce n'est pas fini...

 

Dès la première heure, Philippe Boutron en piste pour trois heures (il était ensuite relayé par Gilles Billaut pour les 3 autres), ont collé le stress au patron et à toute l'équipe menée par Laurent Fouquet, dans son rôle de manager avant qu'il ne prenne le volant dans les boucles 3 et 4 de la fin de semaine.

ILS ONT DIT
Gilles Billaut (BV2 - #5): "Une victoire fait toujours plaisir. C'est la seconde après celle ramenée l'an dernier avec le BV6. Le BV2 est super à piloter, ce succès est une façon de l'honorer."

Philippe Boutron (BV2 - #5): "Je suis super content. J'ai roulé sur un bon rythme et la navigation de Mayeul est sans reproche. Celui-ci vient de se cogner 6 heures dans le baquet de droite, il faut un mental d'enfer ! Quant au BV2, il marche toujours aussi bien, comme ce fut le cas à l'Africa Race avant nos soucis de carburant défectueux."

Jean-Luc Martineau (BV2 - #1) : "Pour une reprise de l'auto après 6 mois d'interruption, c'est une bonne prise en mains. Je suis heureux de retrouver le Maroc et ses pistes pour disputer ces 24 heures. 7ème ce soir, il reste trois boucles pour remonter dans la hiérarchie. Nous allons avancer crescendo au cours des 3 autres boucles."

Roger Audas (BV2 - #1) : "Je suis très content et quand j'ai vu le drapeau final, j'aurais volontiers poursuivi. Dans l'habitacle, ma cohabitation avec Dominique (Totain), a été extraordinaire."

Francis Balocchi (BV4 - #8) : "Les ennuis rencontrés en fin de course me frustre, c'est certain. Un amortisseur, une transmission, j'ai roulé les trois derniers tours comme un escargot entre 20 et 40 km/h. C'est long mais il fallait limiter les dégâts et franchir la ligne d'arrivée. Nous avons encore trois boucles à disputer, nous donnerons le maximum. Mon regret aussi, nous aurions signé le doublé pour le Sodicars Racing, ce n'est que partie remise."

Laurent Fouquet (manager) : "Les trois voitures sont à l'arrivée, c'est déjà satisfaisant qui plus est, avec une victoire. C'est frustrant pour Francis (Balocchi) et Franck (Maldonado) d'avoir rencontré des problèmes à une quart d'heure de la fin de course. De ce fait, ils ont perdu un tour. Globalement, c'est satisfaisant mais, nous pouvons faire mieux !"

Marie-France Estenave

Photos
1- Philippe Boutron, Mayeul Barbet et Gilles Billaut (MFE)
2 - Laurent Fouquet dans son rôle de manager (MFE)

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site