24 Heures du Maroc - Acte 1 : Le BV8 dans la bataille !

La première boucle des 24 heures Off-Road du Maroc a été instructive du côté des forces en présence. Même si, Pierre Lachaume et Alexandre Rouchon ont sorti le grand jeu pour se maintenir patrons de l’épreuve, il n’en demeure pas moins, que le BV8 a marché comme un avion. Une journée qui a collé la banane à l’équipe de Richard Gonzalez le patron du Sodicars Racing, présent avec deux véhicules sur cette endurance.



Sous la houlette de Laurent Fouquet, à la technique et au management, et sous la chaleur qui plombait, sans parler de la poussière indigeste non seulement pour les concurrents mais aussi pour les assistances, l’affaire fut rondement menée par l’équipe bordelaise. Baguette magique et, bon relais de Gilles Billaut et Philippe Boutron - Mayel Barbet en navigateur expérimenté, la place de troisième acquise a été bien construite.

Parti en 5ème position, rang acquis à l’issue du prologue, la stratégie de la doublette était simple : rouler avec sagesse, sur un bon rythme ! Surtout ne pas manger du capital mécanique qui, peut faire tout basculer. En grignotant deux place après 6 heures de course, le trio pouvait être soulagé de cette première prestation.

D’autant plus que le rythme des deux Buggys MD Rallye n’est pas des plus sages. Il ne faut donc pas rentrer dans leur jeu destructeur, telle fut la devise de Gilles et Philippe derrière le volant. Le BV8 a même pointé son nez en 2ème position à 1 heure de l'arrivée avant son arrêt obligatoire de 5 minutes pour le changement de pilote mais cédera ensuite, un peu de terrain à la régulière et verra la #4 revenir dans ses roues. Dans le rétro de Gilles Billaut, quand la pression du Buggy Optimus s’est faite sentir, en gentleman, par la fenêtre, le pilote du BV8 lui a fait signe de passer… La poussière étant trop dangereuse pour jouer au cascadeur !
En revanche, il perdra plus de 5 minutes en deux tours sur l’Optimus, pris dans le trafic des autres concurrents.

Pour la suite de cette endurance, c'est une belle lutte entre les deux Optimus et le BV8 qui se dessine. La consigne du manager Laurent Fouquet est simple : "Il faut rester sage et propre dans sa conduite pour espérer être sur le podium final. Le chemin est encore long et il faut savoir rester modeste en sport mécanique…"

Le Bowler a souffert…
Du côté Bowler #25, les relais se sont bien enchaînaient entre Jean Luc Martineau (1er relais), Patrick Seguin (2ème) et Marc Vayrac (3ème). La journée s'est passée sans encombre jusqu'au dernier tour... Une sortie de piste a contraint l’équipe à bord à un changement de roue sur place. Des soucis mécaniques indépendants à cet incident ont empêché  le Bowler de finir dans les temps de l'étape du jour. Pourtant, l’équipe étaient remontée jusqu'à la 10ème position au terme de la 4ème heure de course.



 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site