Laurent Fouquet : "Nous sommes au début du développement du BV2 !"

Laurent Fouquet dont la réputation n’est plus à faire tant son coup de volant est précis et rapide et son professionnalisme en matière de tout-terrain est un dans les gênes familiaux retrouve le Maroc avec délectation. Il étrenne un nouveau Buggy – baptisé BV2 - de la famille Sodicars Racing - sur les cinq étapes de l’épreuve marocaine organisée par NPO Events.



- Cela fait belle lurette que tu n’avais plus participé au Rallye du Maroc ?
Laurent Fouquet : "Depuis que le Shamrock est devenu le Rallye NPO Events, je n’étais plus venu effectivement sur l’épreuve. C’est avec un très grand plaisir que je reviens avec Richard Gonzalez instigateur de ce projet. Nous ne nous sommes pas mis d’objectif particulier sur cette épreuve si ce n’est celui de terminer les spéciales quotidiennes afin de préparer l’avenir. Nous sommes arrivés très fatigués car toute l’équipe Sodicars a travaillé d’arrache-pied pour être au départ. Nous avions hâte d’en découdre. Nous y sommes !"

- Depuis quand travaillez-vous sur ce projet ?
Laurent Fouquet : "Avec Richard (Gonzalez), la réflexion de cette construction a duré un bon moment avant d’entreprendre l’assemblage. En temps réel la voiture a été fabriquée en cinq mois. Maintenant, il faut la faire évoluer, le Rallye du Maroc en est une belle opportunité."

- Pourquoi le choix d’un 2 roues motrices ?
Laurent Fouquet : "Nous l’avons vraiment typé 2 roues motrices, c’est une volonté collégiale. C’est une voiture plutôt imposante en gabarit, longue en empattement qui exploite le règlement au maximum pour en tirer tous les bénéfices de ce qui se fait en 2 roues. Nous sommes vraiment au début de son développement, nous améliorerons ses faiblesses au fur et à mesure des participations."

- Pourquoi est-elle si haute ?
Laurent Fouquet : "C’est une volonté. J’ai peu d’expérience en rallye-raid et au niveau visibilité, je trouve que c’est très important. Malgré tout, le centre de gravité est bas avec les roues de secours sous la voiture, le réservoir relativement bas, le moteur aussi, je trouve que le centre de gravité est intéressant. Ce n’est pas parce que la voiture est haute qu’elle ne doit pas être efficace. Bien au contraire."

Propos recueillis par Marie-France Estenave

 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site