Quand le patron joue l'attente ..

Imaginez les angoisses que peut vivre Richard Gonzalez sur le banc de touche depuis son abandon ! II attend au bivouac, tourne en rond, regarde sa montre, il ne tient pas en place !

C’est le lot de tout les entourages des acteurs, on l’appelle en coulisse : le Rallye de la patiente, cela fait partie des coulisses du Dakar.

Les camions d’assistance qui ne sont pas sur la piste, couvrent des centaines de kilomètres sur la route formant de long convoi, créant du trafic sans avoir d’impératif horaire.

 

Les équipes vont de bivouac en bivouac et, leur mission est de première et grande importance. Il faut tout démonter le matin puis, tout réinstaller dès la nouvelle ville atteinte.

C’est le lot quotidien, la structure doit être prête pour que, dès l’arrivée des équipages, les mécanos puissent se mettre aussitôt à la tâche ! L’environnement se veut bruyant : ronronnement des groupes électrogènes, fonctionnement des compresseurs pour deviser les roues et mettre la voiture sur chandelles, action des perceuses… c’est le quotidien de ces ‘sans abris’ durant une quinzaine de jours.

Le BV6 de Laurent Fouquet et Eugénie Decré fait l’objet de soins précautionneux tout comme le Proto Sodicars du Colombien Juan Manuel Linares associé au français Franck Maldonado. Dès leur arrivée, les abeilles de la ruche se mettent au boulot : révisions d’usage, changement de pièces, dépoussiérage, toilettage… rien n’est traité à la légère sous l’œil toujours inquiet de Richard Gonzalez.

« C’est un rallye très dur, le bilan de la première semaine le souligne. Les concurrents l’ont souhaité de la sorte. Ils sont servis. Nous, après nos soucis de courroie et d’alternateur qui nous ont secoués durant deux jours, il semble que tout soit rentré dans l’ordre. Cette voiture est incontestablement prometteuse, son pilote aussi d’ailleurs ! Quant à la seconde voiture, elle nous créait quelques frayeurs de temps en temps, comme une soupape de pompe à eau aussitôt solutionnée… »

Des solutions l’équipe en trouve après études approfondies auxquelles Laurent Fouquet participe avec sa connaissance et sa passion pour la mécanique. En parfaite osmose avec l’équipe qualifiée et compétente, tout rentre très vite dans l’ordre. "Tous les mécanos se sont retroussés les manches et mis toute leur énergie pour faire repartir le BV6 en évitant la disqualification" précise Richard qui regarde vers Valparaiso en espérant être de la fête finale, une façon de les remercier pour le travail effectué.

Ce soir, au terme de l’étape 9 entre Calama et Iquiqué, Laurent Fouquet et Eugénie Decré se sont classés 43ème et, grimpe quelques barrots de l’échelle en occupant la 52ème place.

Demain, entre Iquique et Antofagasta, ce sera encore du costaud avec 688 km au menu pour tout le monde, motos, quads, autos et camions. Des dunes, du fesh-fesh… de quoi avoir de l’appétit durant cette 10ème étape.

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site