Dakar: Franck Maldonado, navigateur pointu !

Sur n'importe quel rallye-raid, occuper le poste de navigateur est une profession ! Une tâche de folie les attend chaque soir dès qu'ils rentrent dans le bivouac ! Quand Franck rend son carton de la journée, en échange, il reçoit le road-book de la journée suivante.



C'est après le débriefing avec Laurent Fouquet que Franck peut obliquer sur le devoir du soir qui l’attend. Le camion qu'il occupe avec le patron du Sodicars Racing Richard Gonzalez et Jean-Philippe Salviat, reçoit les mêmes attentions que les trois protos engagés. Jean-Philippe Salviat se penche sur le mastodonte tandis que Franck s'installe sur une table avec ses 'stabilos’ pour préparer le road-book. Cela peut durer deux, trois et même quatre heures selon la longueur de la spéciale du lendemain... et quel que soit l'heure !

"Effectivement, on reçoit le road-book du lendemain, dès l'arrivée franchie. Ce n’est pas vraiment une découverte puisque nous sommes déjà venus au Pérou et nous savons ce qui nous attend. Cela raccourcit l’action. Le road-book permet de connaître avec précision le tracé. C’est primordial d’autant qu’il y a beaucoup de vallées qui sont quasiment parallèles, ici au Pérou. Ne pas prendre la bonne est la garantie de perdre du temps ou, pire, de s’ensabler."

Chaque soir, l'étude du road-book empiète sur le sommeil car, en camion, les concurrents rentrent très tard, l'estomac crie famine et les paupières pèsent du plomb ! Mais, Franck ne rechigne sur rien, c'est sa force et sa compétence reconnue par toute l'équipe qui le font aimer.
Marie-France Estenave

Photo : Franck Maldonato