Dakar Etape 2 Bernard-Vigneau: De Pisco à Pisco en passant par les dunes

 

 

 

Annoncée rude, cette deuxième étape du Dakar 2018 a tenu ses promesses. Eric Bernard et Alexandre Vigneau ont dû faire face à 267 km de spéciale dans le sable et les dunes. Un tracé cassant qui a d'ores et déjà fait son tri parmi les 91 équipages de la catégorie Autos qui pointaient ce matin au départ.

A l'heure ou nous rédigeons ce communiqué le buggy #320 occupe une 22ème place sur l'étape. Malgré cette excellente performance le ressenti d'Eric est partagé entre la satisfaction d'avoir bouclé cette journée complexe et le sentiment d'avoir pu mieux faire. De son côté Alexandre a réalisé un sans-faute sur la navigation en trouvant systématiquement les bons caps.

Eric Bernard : "L'étape était assez technique, je suis content d'avoir terminé la journée. Malgré tout j'aurai aimé mieux faire. Je me suis bloqué trois fois dans le sable et à chaque fois cela nous a pris du temps pour extraire la voiture. Je manque de roulage et ça me coûte quelques petites erreurs. Cela dit l'étape du jour a généré de très gros écarts au niveau du classement et nous sommes passés à travers les mailles du filet. Les journées vont être longues, nous savons que les prochaines étapes seront toutes aussi difficiles, si ce n'est pire ! En tous cas la voiture n'a rien subi de préjudiciable, tout va très bien de ce côté là."
 
Alexandre Vigneau : "L'étape était chargée en navigation ! Même si nous avons pu profiter des traces des premiers il nous a fallu rester hyper vigilants pour bien inscrire la voiture sur les bon caps. Certains WP étaient difficiles à aller chercher, notamment un, situé tout en haut d'une montagne de sable ! Je crois qu'en une seule étape nous avons vu plus de sable que sur nos trois précédents Dakar. Nous sommes extrêmement prudents car la majorité du tracé est en hors piste et les dangers sont omniprésents. Nous resterons dans le même état d'esprit, la fougue n'est pas payante en Rallye Raid !"

Demain on quittera Pisco pour San Juan de Marcona avec au programme une liaison de 208 km et 296 km de spéciale sur une thématique récurrente : le sable ! 
 
Le Team Trio Racing    

 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site