Dakar Etape 10: Belle performance de Bernard-Vigneau dans une étape très corsée

Après l'annulation de la 9ème étape pour cause d'intempéries, les protagonistes du Dakar reprenaient du service hier. Une 10ème étape entre Salta et Belén dans laquelle les qualités en navigation d'Alexandre Vigneau ont été un précieux atout. La quasi totalité de la spéciale se disputait en hors piste, dans le sable et les dunes et les WP étaient très difficiles à trouver.



Bon nombre de concurrents ont ainsi connu des difficultés et le travail d'Alexandre associé au pilotage d'Eric Bernard ont permis à nos deux hommes de réduire considérablement l'écart sur plusieurs autos qui les précèdent au classement général. Le buggy #320 a donc terminé 15ème de l'étape et occupe la 19ème place provisoire chez les autos.

La performance est excellente mais elle aurait pu être nettement meilleure si Eric et Alexandre n'avaient pas connu quelques avaries telles qu'un problème de freins et une surconsommation de carburant dans les dunes. Il reste encore quatre étape pour concrétiser et viser une remontée dans le Top 15.  

Eric Bernard : "C'était encore une longue journée, une très longue journée. Le premier tronçon de spéciale était très cassant, le pilotage n'était pas simple. J'avais réussi à prendre un bon rythme mais les freins nous ont lâché un peu après le CP1. J'ai dû lever le pied. Heureusement que dans les dunes il y a moins besoin de freiner. A cela est venu s'ajouter un problème de carburant. Le sable et les dunes nous ont fait beaucoup consommer et nous avons craint la panne d'essence... il m'a donc fallu boucler la première partie de spéciale à allure réduite. Heureusement que la spéciale était en deux parties et qu'exceptionnellement nous avions droit à une assistance. Cela nous a permis de réparer les freins. Nous sommes vraiment très contents de boucler une nouvelle étape, surtout une étape comme celle-ci. Nous avons repris beaucoup de temps à de nombreux concurrents, j'espère que nous réussirons à concrétiser notre remontée."

Alexandre Vigneau : "Encore un gros morceau de ce Dakar ! Nous avons passé plus de treize heures dans la voiture aujourd'hui. La spéciale n'était pas évidente à tous points de vue, que ce soit en termes de navigation ou de pilotage. Il y avait beaucoup de dunes molles à franchir et Eric a piloté le buggy comme une moto ! Il évitait les traces pour que l'on ne se bloque pas et il passait sur les flancs de la dune, tout en finesse. Nous regrettons vraiment d'avoir eu ce souci de freins et d'avoir été contraints de finir le premier tronçon de spéciale au ralenti à cause du manque de carburant. Sans cela nous aurions repris des  places au classement général. Cela fait partie du Dakar, nous sommes déjà très satisfait d'avoir bouclé cette 10ème étape."

Aujourd'hui on quitte Belén pour rejoindre Fiambala / Chilecito. On débutera par une liaison qui conduira au départ d'une spéciale de 280 km dans le sable et les dunes. Une zone particulièrement aride attend les concurrents et, outre ces contraintes climatiques, il faudra une fois encore déjouer les pièges de la navigation pour tirer son épingle du jeu...

Le Team Trio Racing

 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site