Etape 7 La Paz - Uyuni: Tir groupé des Sodicars au général

Les quatre équipages du Sodicars Racing ont quitté La Paz après la journée de repos, regonflés à bloc ! En particulier Francis Balocchi, le novice de la bande qui, découvre l’épreuve avec une appétence de jeune premier. Son lancement dans la bataille pour les 2/3 du parcours restant à parcourir, il déchantait très vite ! Le BV2 #380 stoppait net : moteur cassé !



Les raisons de cet abandon sera connu ultérieurement mais les nombreux passages dans l’eau comme le signifie Eric Bernard (voir sujet), ne serait-il pas la cause de cette casse inopinée ?

Il reste au Sodicars Racing, trois équipages en piste et pas n’importe pas lesquels. Des garçons qui avancent en mettant leur expérience au grand jour. Eux aussi ont rencontré des pépins au fils des jours, jamais ils n’ont baissé les bras, se relevant chaque fois pour entériner les secteurs sélectifs.

Dans cette spéciale 7, Isidre Esteve Pujol fut époustouflant en se classant 24ème. De ce fait, il effectue une remontée toute aussi magique en occupant la 25ème place avec son navigateur Txema Villalobos.

Eric Bernard 33ème du jour s’est sauvé des eaux et si, il perd 4 places au général, il n’égare pas son éternel sourire… puisqu’il pointe à la 19ème au général à 8h 34mn du leader Carlos Sainz (Peugeot 3008DKR).

Philippe Boutron coupe le souffle. Toujours placé, toujours régulier, toujours réfléchi et maître de toutes les situations car, avec Mayeul Barbet, l’équipage est complémentaire, 44ème de la spéciale, 24ème au général, même si leur classement n’est pas leur priorité mais franchir la ligne d’arrivée l’est, ils ont tout simplement ‘formidables’.

Demain, étape bolivienne encore et toujours, en altitude, avec la pluie, le vent, le froid de Uyuni à Tupiza avec la plus longue spéciale de l’édition : 498 km.

Marie-France Estenave