Bernard-Vigneau: Sensations attendues dans l'étape 3

Décidément la pluie ne semble pas vouloir prendre congé du Dakar 2016. Une fois de plus l'organisation n'a pas eu d'autre choix que de raboter la spéciale du jour de 113 kilomètres, celle-ci passant donc de 314 à 201 kilomètres. Pourtant, ces conditions météo n'ont pas sabré le moral d'Eric Bernard et d'Alexandre Vigneau qui avouent s'être fait plaisir dans le BV2 tout au long de ce court secteur chronométré.

L'étape du jour a donc répondu aux attentes des deux hommes malgré son terrain gras. Au classement général la régularité commence déjà à payer puisqu'au classement officieux (le classement officiel avec pénalités ne sera publié que plus tard dans la soirée) l'équipage 335 pointe en 36e position.

Eric Bernard : "Nous sommes une fois de plus partis sous la pluie ! Le terrain était vraiment très gras et assez glissant. J'ai dû jouer sur les pressions de pneumatiques pour trouver une bonne motricité. Je me suis fait plaisir, cette spéciale était vraiment dédiée au pilotage. Nous essayons de garder un maximum de régularité sans prendre de risques. Depuis le début de ce Dakar les pièges sont partout et Alex fait un super boulot qui nous permet de bien anticiper. "

Alexandre Vigneau : "Enfin l'étape que l'on attendait ! Même si la pluie était là nous avions le sentiment d'être enfin à 100% dans une étape typée Dakar. Je me suis régalé dans la spéciale, Eric nous a offert un super pilotage. En matière de navigation ma tâche a surtout été de rester concentré sur les secteurs DZ. Ce sont des secteurs dans lesquels la vitesse est limitée, soit pour préserver l'environnement, soit par sécurité. En passant tous ces secteurs sans faire d'excès de vitesse on évite les pénalités."

Demain les concurrents du Dakar feront une boucle pour revenir à leur point de départ à Jujuy. Une spéciale très en relief, longue de 429 kilomètres les attend. Ensuite on mettra le cap sur la Bolivie !
   
       

 

 

 

Le Team Sodicars

Tombé "amoureux" du désert et des grandes étendues suite à un raid à OMAN, Richard GONZALEZ décide d'assurer l'assistance T5 du team TOYOTA FRANCE COMPETITION en 2005.

Pour cela il fait construire son premier camion , un MAN 8x8 et participe à son premier DAKAR ! Ce MAN est en 2005 un des plus gros T5 du DAKAR !
Sodicars Racing est en route !

Lire la suite ..

A vous d'écrire !

Vous avez la parole !

En cliquant sur le lien de menu "vous avez la parole", vous pourrez écrire vos commentaires, encouragements, tout ce qui vous passe par la tête. Participez à la vie du site SodicarsRacing.fr !

Vidéo - Saint Cyprien

Recherche sur le Site